B) L'ADN

L’ADN est présente dans le noyau de toutes les cellules su corps (dans la peau, dans les organes, dans l’os, bulbe de nos cheveux et de nos poils, dans le sang, dans le sperme, les cellules buccales …) et il est identique dans chacune de ces cellules. Les auteurs de crimes, en commettant leurs délits, laissent obligatoirement des empreintes génétiques. En effet après une série de relever d’indice et d’analyse la police retrouve de l’ADN. Dans notre scène de crime, nous avons trouvé des indices multiples : de la salive sur un verre n’appartenant pas à la victime, de la salive dans un mégot de cigarette à l’entrée de la maison de la victime qui est pourtant non fumeuse , du sang , un cheveux et des poils , le médecin légiste a trouver de la peau sous les ongles de la victime ainsi que du sperme. Nous allons donc étudier tous ces indices en laboratoire qui vont aider à résoudre cette enquête.

Il existe différents protocoles pour extraire l'ADN selon les indices mais le principe est à peu près toujours le même :

- Lyse des cellules, c'est-à-dire qu’on utilise un détergent afin de casser les membranes cellulaires et nucléaires (liquide vaisselle)

- Élimination des protéines

- Élimination des autres acides nucléiques (ARN ...)

- Concentration de l'ADN par précipitation à l'alcool

L’ADN a un rôle très important dans les enquêtes policières car elle est unique pour 
chaque être humain cela permet don d’identifier l’auteur. Cependant comme toute 
technique il a des failles :
- 5 à 20% des individus peuvent avoir le même allèle alors pour pouvoir suspecter 
un individu il faut avoir plusieurs pistes
- il est impossible de dater un échantillon de salive ou de sang,
- les indices trouver n’ont toujours un lien avec l’enquête
Il faut interpréter avec attention les résultats d'une enquête menée avec les 
empreintes génétiques car ce n'est pas parce que une l'ADN d'une personne 
se trouvait sur la scène de crime qu'elle est forcément coupable.
De plus, il y a même certains criminels qui laissent l'ADN d'une autre personne 
sur l'arme du crime pour brouiller les pistes et faire accuser quelqu'un d'autre 
à sa place. Il faut donc aussi prendre en considération l'intégralité des indices 
et des preuves pour résoudre une enquête criminelle et ne pas se fier seulement 
aux empreintes génétiques. Résoudre une enquête est donc bien plus complexe 
qu’on ne le pense, une piste d’ADN peut tout aussi bien inculper un innocent que
 mettre un criminel en prison. Parfois l’ADN permet aussi  d’innocenter un suspect.       
 
 
 
 


 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×